Willy B. Rose  et sa marionnette Tonton

Willy B. Rose et sa marionnette Tonton

Willy B. Rose a créé la marionnette Tonton au début de la pandémie. Celle-ci incarne une personne qui se retrouve dans presque toutes les familles: l’oncle râleur qui pense tout connaître.

Fils de deux diplomates centrafricain et zambien, Will B. est né en Yougoslavie, mais a grandi un peu partout dans le monde et vit maintenant à Montréal. Il a une formation de graphisme, multimédia et montage vidéo. Parallèlement à sa vie d’humoriste, Willy B. Rose est animateur télé et radio. Il anime aussi des évènements comme le festival de cinéma Nuit d’Afrique et il lui arrive de chroniquer à Radio Canada.

Ses débuts d’humoriste

«Après ma formation, j’ai commencé l’humour par curiosité», explique-t-il. Intéressé par la scène et lassé par le stand up, il a voulu se lancer dans quelque chose de nouveau. «Tout est parti d’une blague avec mon frère. C’est lui qui a eu l’idée de la marionnette», dit Willy.

«J’ai ensuite voulu trouver une histoire pour mon personnage.» Il fallait penser au ton de sa marionnette. Comment allait-elle s’exprimer, quelle serait son histoire et d’où viendrait-elle. Au bout d’un an de réflexion, Tonton est né.

L’histoire de Tonton

«Tonton représente l’oncle africain qui critique tout», explique l’humoriste. Il représente cet oncle dans la famille qui ne tient pas sa langue. Il a des propos à la limite du politiquement correct. Tonton a une histoire assez floue. Il vit en Occident. Il a des problèmes de papiers et d’immigration, mais il connaît bien le système.  Cela lui permet d’échapper aux contrôles. Il parle également d’une femme qu’il aurait au pays et des enfants. Mais personne n’est vraiment sûr de sa situation familiale.

Son public

L’humoriste a commencé par se lancer avec sa marionnette sur TikTok, avant de cibler les autres plateformes. «Les spectateurs de Tonton sont en majorité les 25-35 ans. Je ne pensais pas qu’autant d’Africains regardaient TikTok. Beaucoup de gens se sont très vite reconnus par rapport aux valeurs et à la manière de parler de Tonton », avance Willy.

Ensuite, le succès est arrivé en France, puis au Canada et dans le monde. C’est le chanteur Abel Maxwell, consultant du Centre francophone pour la programmation du gala torontois, qui a invité Tonton.

Des projets à venir

Toujours en compagnie de sa marionnette, Willy est en train de créer une web-série. «Nous avons également des partenariats avec des chaînes de télévision comme TV5 Afrique qui sont prévus», confie Willy.

Il a aussi la volonté de développer de nouveaux personnages, en plus de Tonton. Par exemple, son neveu. «Cette marionnette ciblerait davantage les enfants. Elle serait mieux adaptée à des sujets liés à la jeunesse», explique Willy.

Et face à une demande massive sur les réseaux sociaux, la fameuse femme mystère de Tonton pourrait également voir le jour.

La Rédaction

Laisser un commentaire