Wally Seck au cœur d’une obscure affaire de voiture volée

Wally Seck au cœur d’une obscure affaire de voiture volée

Wally Seck est encore au cœur d’un scandale. Selon nos informations, le Faramareen est mêlé dans une affaire de voiture volée à Nanterre en France.

Voiture localisé chez Wally

Selon nos confrères du journal Les Echos, c’est une histoire pas du tout claire que devront élucider les enquêteurs de la DIC et ceux d’Interpol, pour savoir le rôle exact joué par le chanteur Wally Seck. En effet, le fils de Thione Seck a été entendu par la Dic, après que Ousmane Ndiaye l’a nommément cité comme étant l’acquéreur de l’Audi RS6 à 28 millions. Tout en confirmant sa présence lors de la transaction de la voiture localisée chez lui, Wally Seck a déclaré aux enquêteurs qu’il n’y était qu’en qualité de témoin et que c’est son frère, Moba Bâ plus connu sous le nom de Paco Wally, qui l’a achetée.

Ousmane Ndiaye indique avoir vendu la voiture à Wally

Des déclarations en contradiction avec celles de Ousmane Ndiaye qui a cité Wally Seck nommément lors de son audition. Ce dernier a soutenu qu’il a vendu la voiture volée à Wally Seck pour la somme de 28 millions FCFA. « C’est Wally Seck qui a marchandé en amont avec Ousmane Diabaté. Ce dernier m’a mandaté pour conclure le contrat avec Wally », a affirmé Ousmane Ndiaye aux enquêteurs, selon nos sources. Ce que le fils de Thione Seck a réfuté, tout en précisant qu’il était juste présent lors de la transaction qui s’est faite chez lui à Ngor-Almadies le 26 juin dernier. « L’Audi était à la disposition de mon jeune frère Moba Ba et elle était stationnée devant mon domicile », se défend le chanteur. Qui poursuit : « Je n’étais même pas au courant que la voiture avait été volée. D’ailleurs, Paco Wally m’a dit qu’il avait appelé les services compétents pour vérifier si la voiture ne faisait pas l’objet d’un litige. D’après ce qu’il m’a dit, ils lui ont fait savoir que l’Audi n’était pas dans ce cas de figure. »

Le propriétaire de la voiture refuse de se prononcer

Du côté de l’hexagone, le propriétaire de la voiture n’a pas voulu trop s’avancer dans cette affaire. « Je ne veux pas perturber l’enquête en cours que mène Interpol », nous a-t-il signifié. Selon nos sources françaises, Interpol suit de très près l’enquête.

Laisser un commentaire