Ténor en liberté provisoire

Ténor en liberté provisoire

Le 27 septembre 2021, le Tribunal de première instance (TPI) de Douala-Bonanjo a accepté la demande de remise en liberté provisoire formulée par l’avocat de Ténor, des suites de l’arrestation de son client.

Accusé d’homicide involontaire sur la jeune Erica Nfia, Ténor était jusque-là enfermé à la prison de New-Bell. Bien qu’ayant survécu à l’accident du 15 juillet 2021qui a causé la mort de cette jeune femme, il ne s’en est pas sorti indemne. C’est donc dans le but de lui permettre de suivre des traitements adéquats pour son bras fracturé que l’institution judiciaire de Douala-Bonanjo lui a permis, ce lundi 27 septembre 2021, de recouvrer provisoirement sa liberté.

Une nouvelle qui n’a pas du tout plu à la famille de la défunte, Erica. Celle-ci n’a d’ailleurs pas caché ses sentiments lors de l’audience à l’issue de laquelle la décision du Tribunal est tombée. Ce qui a donné lieu à des discussions particulièrement houleuses.

« La mise en liberté provisoire de cet artiste est une injustice pour la mémoire de Érica Nfiya Mouliom. Tout a été ficelé pour que ce dernier soit libre, dès le début de la procédure : le prévenu n’a jamais été interrogé par les avocats des ayant-droits de la défunte… C’est révoltant », a déclaré le porte-parole du Collectif de soutien à la famille éplorée, Alphonse Ayissi Abena.

Ainsi, les ayants-droits de feu Erica Mouliom demandaient avec instance la récusation du juge en charge de l’affaire parce qu’ils ne voulaient pas la voir statuer sur cette dernière. L’affaire a par conséquent été reportée à la date du 27 octobre 2021.

La Rédaction

 

Laisser un commentaire