Sacré meilleur artiste reggae, Mohamed Mouctar Soumah chasse le disque d’or

Sacré meilleur artiste reggae, Mohamed Mouctar Soumah chasse le disque d’or

Après son sacre de meilleur artiste reggae africain aux Victoires du reggae cette année, Mohamed Mouctar Soumah « Takana Zion » a organisé une conférence de presse ce samedi dans son complexe de Zion City. Pour l’artiste, l’objectif était de revenir sur sa distinction mais aussi sur ses prochains projets dont l’obtention d’un disque d’or pour son dernier album.

C’est un Takana Zion tout heureux et fier qui est revenu sur sa distinction, un prix obtenu après son dernier album Human Supremacy, sorti en juin 2021. « Ça, ce n’est pas un prix pour Takana. C’est un prix pour toute la Guinée, mais c’est aussi un prix pour toutes les personnes qui ont participé de près et de loin à la réalisation de l’album Human Supremacy. Ce prix ne représente rien d’autre que la motivation d’un artiste. Il ne faut pas oublier que des grands chanteurs de reggae plus que moi, comme Alpha Blondy et Tiken Jah, ont raflé aussi ce prix, qui est tout pour nous. C’est une façon de nous donner de l’énergie, de redoubler d’efforts, de se remettre en question et de travailler encore plus », a-t-il déclaré.

Comme toute distinction, ce prix augmente déjà les ventes du dernier album de l’artiste et permet ainsi de le placer en bonne position sur la liste des candidats au disque d’or. « Ce prix va augmenter les ventes du disque Human Supremacy sur le marché européen et dans le monde entier. Il y a au moins des milliers de CD de Human Supremacy qui sont entrain de se vendre maintenant, et les retombées de ça, ce sont les royalties », a-t-il révélé.

Pour promouvoir son album et continuer sur sa quête du disque d’or, Takana Zion sera en tournée à l’international. « Nous sommes invités aux Îles de la Réunion, en Suisse, après en Afrique du Sud. Nous sommes invités en France au cabaret sauvage, le festival reggae Sun Square et beaucoup d’autres. Il faut vendre 50 000 CD pour avoir un disque d’or. Nous sommes sur cette voie. Nous avons vendu des milliers de CD. Peut-être il ne reste que 30 000 voire 25 000 CD à acheter pour que Takana ait le prix du disque d’or. Nous essayons de gagner ce prix de disque d’or pour que d’autres artistes guinéens de la musique urbaine puissent en gagner aussi parce que pour toute chose, il faut qu’il y ait un pour avoir deux. Nous sommes déterminés à vendre le reggae en 2022 et qu’il soit un disque d’or en Europe et partout dans le monde. Je cherche le disque d’or…», a rappelé Takana Zion.

L’artiste compte déjà 15 ans de succès depuis son premier album Zion Prophète et six albums à l’international. Son dernier album avait été vendu à titre symbolique à cinq millions de francs guinéens et 200 CD avaient été vendus en 10 jours. « Nous avons Black Mafia 9 avec nous. Nous avons fait un album de jazz et de blues et de salsa qui s’appelle Bandjo Kafa, qui est fini, prêt, qui doit sortir sur toutes les plateformes digitales. Et aussi nous avons fait l’album reggae qu’on appelle Fire Wars. Ça doit sortir en 2023 par la grâce de l’Éternel », a-t-il annoncé, concernant ses prochains projets.

En attendant, Takana Zion et son équipe prévoient de célébrer le prix en Guinée dès la fin du ramadan par un carnaval et un dîner gala à Zion City.

La Rédaction

Laisser un commentaire