Quand le styliste Magugu s’inspire de la lutte anti-corruption

Quand le styliste Magugu s’inspire de la lutte anti-corruption

Le créateur sud-africain Thebe Magugu, pour sa toute première collection masculine, rend hommage à un caricaturiste engagé contre la corruption dans son pays.

hebe Magugu fait partie des nouveaux espoirs de la mode. Ce jeune créateur sud-africain passé par Lisof (autrement appelé School of Fashion Design de Johannesburg), a lancé sa marque à son nom en 2015, et remporté le prix LVMH en 2019. Depuis, les projecteurs sont braqués sur lui.

Lors de la 100e édition du Pitti (salon professionnel de la mode homme) à Florence, il a dévoilé sa toute première collection masculine au fil d’une performance engagée. Au centre du propos : le thème de la corruption en Afrique du Sud. Le designer a imaginé un tableau mettant en scène douze hommes « corrompus », chapeautés style cow-boy, chaussés de santiags, vêtus de costumes colorés ou de trenchs comme recouverts de traces de sang. Venus se soumettre à un interrogatoire dans ce qui semblait être un commissariat, ces hommes affichaient, au détour d’un pantalon en coton ou d’une chemise à manches courtes, des imprimés reprenant les dessins de l’illustrateur caricaturiste sud-africain Zapiro.

La référence

Jonathan Shapiro, plus connu sous son pseudonyme Zapiro, s’est fait connaître en publiant ses caricatures dans la presse sud-africaine – « The Star », « Cape Times », « Daily Maverick » ou le « Pretoria News ». Né en 1958 au Cap, issu d’une famille blanche, l’homme qui a rejoint dès 1983 un mouvement de lutte contre l’apartheid étrille le monde politique sud-africain et dénonce la corruption dans son pays ainsi que les failles du pouvoir. Parmi ses bêtes noires, l’ex-président de 2009 à 2018 Jacob Zuma. Arrêté plusieurs fois dans son pays où certaines de ses œuvres sont interdites, l’artiste a été récompensé à l’étranger. En 2019, il a été décoré de l’ordre des Arts et des Lettres par le président de la République française.

La Rédaction

Laisser un commentaire