Patrick Muhindo, victime de guerre devenu couturier prospère à Goma

Patrick Muhindo, victime de guerre devenu couturier prospère à Goma

Dans un contexte marqué par les conflits, Patrick Muhindo, un entrepreneur du secteur de la mode basée à Goma, promeut la paix à travers ses créations. Son atelier, Kulilo Art, crée des emplois pour les jeunes filles issues de cette région de la RDC.

Basée à Goma, ville de la province du Nord-Kivu en République démocratique du Congo (RDC), Kuliko Art, un atelier de couture, s’est donné pour mission de valoriser la mode locale et de créer des emplois pour les jeunes filles dans cette partie du pays régulièrement exposée aux conflits. L’entreprise se spécialise dans la fabrication de babouches, sacs, vêtements et autres articles prêt-à-porter conçus à la main, avec des pagnes aux motifs africains.

Patrick Muhindo (photo), le fondateur, fait partie des victimes traumatisées par la violence et les troubles qui durent depuis des décennies dans le Nord-Kivu. Il considère la mode et le style comme un moyen de faire renaître l’espoir et de coudre, dit-il, le ‘’tissu de la paix’’ pour sa ville natale et son peuple.

« À travers la mode, nous essayons de faire une déclaration de cohabitation et de paix. Tout cela se fait en mélangeant les couleurs et les tissus que nous mettons dans nos collections. Ainsi, chaque collection transmet un message de paix, d’égalité et de coexistence pacifique. La couleur bleue représente l’unité et la couleur blanche la paix », explique-t-il sur Xinhua.

En plus de valoriser la mode locale, Patrick Muhindo veut contribuer au développement socioéconomique de Goma. En mai 2021, il a créé Maison Kuliko, un projet dédié à la formation de jeunes filles de 12 à 20 ans aux travaux de couture. L’idée de formation est l’intégration des jeunes filles de la ville de Goma dans le domaine de l’art avec l’apprentissage de la création des objets de valeur. Au-delà de l’art, cette formation est aussi un outil de sensibilisation sur la place des jeunes filles dans la société. A la fin de la formation, elles sont capables de faire certaines pratiques essentielles de la coupe et couture, de fabriquer des souliers avec esthétiques pour palier, tant soit peu, à leurs besoins primaires.

Fondée en 2020, Kuliko Art a réussi à se frayer un chemin dans ce secteur très concurrentiel en innovant chaque semaine avec une nouvelle collection pour la ligne de vêtements. L’atelier de couture a pu lancer plusieurs défilés de mode dans le pays. Patrick Muhindo espère à présent que son atelier de couture offrira une chance aux jeunes designers et stylistes en herbe de Goma qui cherchent à entrer dans l’industrie de la mode.

La Rédaction

Laisser un commentaire