Oumou Sangaré sacrée Légende africaine 2021

Oumou Sangaré sacrée Légende africaine 2021

La star malienne du Wassoulou, Oumou Sangaré, vient d’accrocher une nouvelle étoile dans le ciel de sa carrière musicale. Celle, qui se fait, affectueusement, surnommer « Dily Oumou », vient d’être sacrée Légende africaine 2021, par les organisateurs de l’African Talents Awards.

Oumou Sangaré, 53 ans, vient de gagner le trophée Légende africaine, édition 2021, et le prix devrait être remis à la diva, le 19 décembre 2021 prochain, en Côte d’Ivoire.

L’artiste, d’envergure mondiale, du haut de plus de 30 ans de vie dans le monde musical, est montée sur scène, un peu partout dans le monde, remportant, au passage, plusieurs reconnaissances. Malgré la notoriété, qui est la sienne, la quinquagénaire ne se met jamais en retrait, quand il faut aider ses jeunes frères et sœurs, dans le monde du showbiz.

La reine du Wassoulou a fait un tour sur les réseaux sociaux, pour, d’abord, manifester sa joie, à l’annonce de ce prix, et, ensuite, remercier les organisateurs de cette cérémonie de distinction. « Un grand merci aux African Talents Awards pour leur considération. Après le Grand prix African Talents Awards 2020, c’est le prix d’African Legend que l’organisation a décidé de me décerner. Un grand merci à toute l’équipe. C’est l’Afrique qui gagne », a-t-elle écrit.

Sur les réseaux sociaux, les internautes n’ont pas, du tout, été avares, envers leur idole, déversant des éloges, en commentaires de sa publication. « Toutes mes félicitations maman Oumou. Je suis fier de vous. Toutes mes félicitations à tout votre staff musical aussi. Vous formez une équipe gagnante et c’est merveilleux », a indiqué Romaric Agbo. « Vous le méritez simplement notre star. Je ne comprends pas le bambara, mais j’écoute vos chansons chaque jour, quand je démarre pour le service. Je vous porte dans mon cœur depuis le pays de Thomas Sankara, le Burkina Faso », a dit Willy Windy Souleymane Poubéré. « Félicitation Oumou, tu fais la fierté de l’Afrique en général et de Wassoulou en particulier », Abdoulaye Sali Diakité.

La Rédaction

Laisser un commentaire