Mustapha Hadji, un Marocain s’est envolé vers les cimes…

Mustapha Hadji, un Marocain s’est envolé vers les cimes…

Ballon d’Or africain 1998, Mustapha Hadji a marqué l’histoire du football sur son continent par sa technique, sa vision de jeu et des gestes d’exception. En 1998, l’artiste a réussi une bicyclette ronaldesque… Retour vers le futur.

Mustapha Hadji fait partie de cette caste prestigieuse des amateurs de la bicyclette. Pas un retourné dans le vent, un geste qui a retourné la grande Egypte en 1998 au Burkina Faso lors de la Coupe d’Afrique des Nations.

Mustapha Hadji né le 16 novembre 1971 à Ifrane Atlas Saghir, province de Guelmim est un footballeur marocain. Il occupe actuellement les fonctions de conseiller à l’équipe nationale du Maroc.

Ancien milieu de terrain de l’équipe du Maroc de football, Hadji est international marocain de 1993 à 2002, avec douze buts en 64 sélections.

Il est le frère aîné de Youssef Hadji, et le père de Samir Hadji. Natif du Maroc, Mustapha Hadji arrive en France vers l’âge de dix ans. Il grandit tout d’abord à Saint-Etienne puis déménage à Montceau-les-mines et à Creutzwald.

Il commence sa carrière professionnelle en 1992 avec le club de l’AS Nancy-Lorraine et frappe très tôt à la porte des pros. Il est détenteur des deux nationalités française et marocaine.

Le sélectionneur marocain Abdellah Blinda le repère en lisant le magazine France Football et le convainc de rejoindre l’équipe du Maroc. Il joue son premier match en sélection en octobre 1993 lors d’un match contre la Zambie et participe à la Coupe du monde 94 avec le Maroc. Le choix de Hadji de rejoindre le Maroc au détriment de la France lui vaut des critiques au sein de son club.

En 1998, lors de la phase finale de la coupe du monde de football, il marque contre la Norvège un magnifique but qui contribue à construire sa notoriété internationale et lui vaut un contrat de 5,5 millions de livres sterling avec le Coventry City Football Clubs et le Ballon d’or africain 1998.

Il rejoint Aston Villa pour 2 000 000 £ plus Julian Joachim en 2001 en signant un contrat de 10 millions de livres sterling, puis il est transféré à l’Espagnole de Barcelone pour une durée de quatre mois. En 2005, il signe à l’Emirates Club à Dubaï pour 10 millions de dollars et en 2006, il rejoint le FC Saarrucken en Allemagne. Il termine sa carrière au Fola Esch, club doyen du football luxembourgeois. Mustapha Hadji joue son dernier match avec l’équipe du Maroc en 2002 contre le Mali.

Il est consultant pour la chaîne de télévision Eurosport France durant la CAN 2008. Mustapha Hadji joue aussi pour l’équipe du monde de FIFA Beach soccer et il est l’un des ambassadeurs pour le Coupe de monde 2010 en Afrique du Sud avec George Weah, Mark Fish, Abedi Pele, Hossam Hassan, Roger Milla, Emmanuel Maradas, Lucas Radebe, Philemon Masinga, Horace Burrell, Jomo Sono et Kalusha Bwalya.

Mustapha soutient l’action contre le racisme avec la campagne dénommée “Show Racism the Red Card’’.

Hadji, lui, a importé la bicyclette en Afrique lors de cette CAN 1998. Seul hic, c’est bien l’Egypte qui finira cette compétition tambours battants avec, à la clé, une victoire en finale contre l’Afrique du Sud (2-0).

Laisser un commentaire