Mucem : Carte Blanche à Wole Soyinka

Mucem : Carte Blanche à Wole Soyinka

Le Mucem invite l’écrivain et metteur en scène nigérian Wole Soyinka pour deux journées de rencontres, lectures et concerts dédiés à son œuvre éclectique et engagée.

Lauréat du prix Nobel de littérature en 1986, il est le premier auteur africain à en avoir été honoré. Artiste prolifique, il a écrit de nombreuses pièces de théâtre, des récits autobiographiques, des recueils de poèmes, des nouvelles, des romans, ainsi que des essais politiques et littéraires.

Lors d’un grand entretien, le public pourra découvrir son parcours et entendre la force de sa poésie à travers un texte inédit en français, puis l’écouter dialoguer avec Christiane Taubira pour un hommage à Édouard Glissant et à la Déclaration sur la traite négrière et l’esclavage.

Raphaël Imbert et des élèves de la classe de jazz du conservatoire Pierre Barbizet de Marseille accompagneront ces rencontres aux sons d’une création collective, mouvante et itinérante, de Mingus, à Ellington et Manu Dibango.

Une programmation conçue en collaboration avec Annie Terrier (Les Écritures croisées). Wole Soyinka est né en 1934 à Abeokuta, en pays yoruba (Nigeria).

Écrivain et dramaturge, il est professeur de littérature et a enseigné dans de prestigieuses universités au Nigéria, au Ghana, en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis, tout en écrivant tragédies et comédies, poèmes, romans et textes autobiographiques.

De retour au Nigéria en 1960, il est emprisonné « pour conspiration » avec la rébellion biafraise. Réfugié hors de son pays pendant de nombreuses années, il est un ardent défenseur de la liberté, qui ne cesse de s’exprimer contre la corruption, la violence et les dérives religieuses dans son pays et dans le monde.

En 2017, il quitte les États-Unis où il vivait et enseignait depuis vingt ans pour retourner en Afrique, afin de protester contre l’élection de Donald Trump.

Il compte parmi ses chefs-d’œuvre la tragédie anticolonialiste La Mort et l’Ecuyer du roi (1975) ou Aké, les années d’enfance (1981) ouvrage au programme du concours des classes préparatoires scientifiques cette année 2021-2022 aux côtés d’Émile de Jean-Jacques Rousseau et des Contes d’Andersen.

Il est le premier auteur africain et la première personnalité noire à recevoir le prix Nobel de littérature, en 1986. Son dernier roman vient de paraitre en anglais : Chronicles from the Land of the Happiest People on Earth(septembre 2021, Panthéon).

La Rédaction

Laisser un commentaire