Mokoomba : le groupe zimbabwéen célèbre l’Afrique

Mokoomba : le groupe zimbabwéen célèbre l’Afrique

Alors que le continent noir célébrait la Journée de l’Afrique, des artistes de nombreux pays se sont réunis sur diverses plateformes en ligne pour célébrer cet évènement. Des légendes africaines ont donné divers spectacles en vue de marquer d’une.  C’est le cas du groupe zimbabwéen Mokoomba qui a marqué sa présence à travers ses sonorités originales.

Au Zimbabwe, de nombreux spectacles virtuels ont été organisés pour célébrer la Journée de l’Afrique, l’un des principaux étant le One Reggae Festival qui était une double célébration de l’héritage de Bob Marley et de la Journée de l’Afrique. Une autre combinaison passionnante pour célébrer la Journée de l’Afrique a été le concert “Africa is Mother” qui a réuni la formation primée Mokoomba, la chanteuse Hope Masike et Prudence Katomeni-Mbofana. Selmor Mtukudzi a représenté le Zimbabwe sur une scène plus grande en participant au concert de l’AMJ pour la Journée de l’Afrique avec certains des grands noms du continent.

En souvenir de Bob Marley à l’occasion de la Journée de l’Afrique

Les artistes qui se sont produits lors de ce concert, qui s’est tenu au Theatre in The Park et qui a été diffusé sur les pages Facebook de ZimCelebs et Theatre in the Park, étaient pour la plupart des chanteurs de reggae. Ils ont interprété de grands succès reggae et de la musique qui s’inscrivait dans le cadre des célébrations de la journée. Le spectacle était animé par l’Immortal Movement of Templeman et Gary B, qui a pimenté l’événement avec de bonnes sélections de divers classiques internationaux du reggae. Ils ont ouvert le spectacle avec la chanson “Zimbabwe” de Bob Marley pour saluer la grande légende qui a participé aux célébrations de l’indépendance du pays en 1980 et qui a spécifiquement composé la chanson pour l’événement.

Immortal Movement a ensuite joué des chansons telles que “Hello Mama Africa” de Garnett Silk et “Nobody can Stop Reggae” de Lucky Dube pour mettre en valeur le mariage de deux thèmes de la nuit. Ils ont présenté King Moosafa comme leur premier acte de l’événement et le chanteur a fait quelques interprétations, dont une reprise en Shona de “Bring me Your Cup” de UB 40. Le Zimreggaestra Band est monté sur scène avec la première prestation d’un groupe en direct. Ils ont également réussi une bonne chorégraphie avec Cello Culture au chant. Il a fait du bon travail avec ses propres compositions avant que Mannex ne prenne la relève et commence son numéro avec “I Shot the Sherriff” de Bob Marley.

Mannex a fait une chanson sur la sensibilisation aux coronavirus et a rappelé aux spectateurs de continuer à observer les mesures de sécurité pour arrêter la propagation de la maladie. Le point culminant du concert est venu de Poptain qui a reçu divers commentaires positifs des spectateurs en raison de son acte énergique. Lorsqu’il a interprété une chanson de Shona dédiée aux victimes du coronavirus, de nombreux téléspectateurs ont reconnu que le jeune chanteur avait un grand talent. Il a été rejoint sur scène par Noble Stylz, qui a fait preuve de ses talents de chanteur.

Le concert s’est déroulé pendant quatre heures avec Guspy Warrior et de nombreux autres bons chanteurs qui ont rendu justice à la fonction qui avait une noble cause. Le spectacle était organisé par Chipaz Promotions, Dollarbill Entertainment et Spencer Madziya. Such stages seem easy for her considering that she is a versatile performer who can adapt to any situation. Her band backed her well. Masike performed her hit songs such as “Musha”, “Yenzera”, “Idenga” and “Hondo” among others and the act was definitely reated for a world stage. “Well done Hope. It reminds me of Wednesday nights at Book Café, with some musicians like Mawungira eNnharira,” commented Samuel Tapiwa Mponda.

Coincidentally, both ladies were clad in African attire, resembling true African women. Mokoomba a clôturé le spectacle avec une performance vibrante et électrisante. Avant de se produire, ils ont discuté avec Mlle Becky de leur parcours musical. Le groupe musical basé aux chutes Victoria a interprété des chansons à succès populaires telles que “Nyasola” et “Africa”. “C’était un spectacle dont on se souviendra, merci Ngoda TV”, a commenté Taurai Karuza.

Selmor était sur la même plateforme que les légendes africaines pour un concert appelé “WAN Show” qui a été diffusé sur différentes plateformes et sur de nombreuses chaînes de télévision à travers l’Afrique. La chanteuse a fait la fierté de la nation avec un superbe numéro qui va certainement renforcer son profil. Parmi les artistes à l’affiche figuraient Salif Keita, Youssou N’Dour, Angelique Kidjo, Eddy Kenzo, Oumou Sangaré, Fally Ipupa, Wizkid, Hiro, Lenine, Baaba Maal et Jocelyne Beroard. Selmor était tout sourire après le spectacle et a dit que c’était une grande expérience pour elle. “C’était un numéro incroyable et une grande expérience. Partager la scène avec de si grands noms n’est pas facile.

Ce sont des noms intimidants et, pour quelqu’un qui a moins d’expérience dans le secteur, c’était un moment difficile. Je suis heureux de la réaction que j’ai eue et mes fans m’ont inspiré à faire mieux. Je pense que cela restera comme l’une des meilleures performances de ma carrière”, a-t-elle déclaré. Les autres stars qui ont partagé la tribune avec Selmor ont prouvé pourquoi elles sont classées parmi les meilleures du continent. Le “WAN Show” a été l’un des meilleurs concerts pour célébrer la Journée de l’Afrique.

Laisser un commentaire