Lupita Nyongo : le mannequin kenyan qui valorise les cheveux afro

Lupita Nyongo : le mannequin kenyan qui valorise les cheveux afro

Derrière la coiffure glamour de Lupita Nyong’o, le précieux travail d’un coiffeur. Elle passe rarement inaperçue et le 19 janvier 2020 n’a pas échappé à la règle. À l’occasion de la cérémonie des SAG Awards à Los Angeles, l’actrice mexico- kényane a illuminé le tapis rouge. Pour sa robe Louis Vuitton certes mais aussi et surtout, pour sa coiffure. Son charme fait sa particularité.

Nommée pour son rôle dans le film “Us” de Jordan Peele, cette dernière est apparue les cheveux coiffés de belles boucles volumineuses, asymétriques. Un style capillaire rétro qui n’est pas sans rappeler celui de certaines femmes noires dans la première moitié du XXe siècle.

Ce travail, l’actrice de 36 ans le doit à un homme, Vernon François. “J’ai complètement voulu mettre les années 1940 au goût du jour, explique le coiffeur attitré de la star au magazine Allure. On ne voit pas souvent de femmes qui ressemblent à Lupita ou qui ont un type de cheveux similaires au sien, c’est-à-dire bouclés, crépus ou frisés, porter quelque chose d’aussi glamour” aux cérémonies hollywoodiennes. Pour parvenir à ce résultat, le connaisseur s’est documenté et s’est inspiré des “centaines de milliers de femmes de couleur qui portaient cette coiffure […] pour aller faire la lessive”. Il joue ici avec les codes traditionnels et offre à ce style capillaire une lecture actuelle.

Ce n’est pas la première fois que le nom de ce professionnel de la coiffure apparaît. Coiffeur très aimé des célébrités noires-américaines, à l’instar de Lupita Nyong’o ou de la chanteuse Solange, il influence sensiblement les tendances capillaires actuelles. Peut-être l’avez-vous remarqué, la frange n’est plus réservée aux cheveux lisses. Dans la série Netflix “Poupée russe”, Natasha Lyonne a été encensée pour son interprétation, mais aussi pour avoir adopté cette coupe de cheveux, malgré ses belles boucles rousses.

Une démarche qui s’accompagne d’une volonté de normaliser le cheveu noir dans les standards de beauté actuels, comme il l’explique à l’hebdomadaire culturel. En parallèle de quoi, il souhaite mettre en valeur la richesse de l’héritage capillaire culturel africain. À l’instar de cette fois où, au mois de mars 2018, il a reproduit une coiffure traditionnelle du Rwanda avec Lupita Nyong’o.

Laisser un commentaire