Les femmes aux multiples visages de Pamela Tulizo

Les femmes aux multiples visages de Pamela Tulizo

Jusqu’au 13 mars 2022, la Maison européenne de la Photographie dédie une exposition à Pamela Tulizo, prolongeant son hommage à la photographie africain contemporaine.

Une jeune et déjà remarquée photographe

La photographe congolaise de 28 ans a été récompensée en 2020 par le prix Dior de la Photographie et des Arts Visuels pour Jeunes Talents. La 3e édition de ce prix avait pour thématique Face to face.

Pamela Tulizo vit et travaille à Goma, en République démocratique du Congo. Son enfance a eu pour panorama le déchirement de son pays en proie à la guerre civile. Meurtries par la violence, les femmes ont bien souvent été les premières victimes de cette guerre.

Initialement formée au journalisme et à la radio, Pamela Tulizo a finalement choisi d’embrasser la photographie et obtenu une bourse pour développer sa pratique en Afrique du Sud. Dès ses débuts, la jeune femme a dû s’élever contre la volonté de son père pour qui la photographie est un métier d’homme.

Porter un autre regard sur la femme

La condition de la femme, et plus spécifiquement de la femme congolaise, est au centre de l’écriture photographique de Pamela Tulizo. Au travers de sa série Double Identité, la photographe questionne l’identité féminine en confrontant le portrait de femmes congolaises, érigées en victimes par les médias, à un visage porteur d’espoir. Ces portraits doubles sont une ode à la puissance féminine et à la force de résilience de la femme ; une démarche éloignée de sa photographie documentaire pour « révéler la beauté et la force intérieure des femmes ».

La Rédaction

Laisser un commentaire