Le journaliste Seidik Abba devient lauréat du « Média leadership »

Le journaliste Seidik Abba devient lauréat du « Média leadership »

Le journaliste Seidik Abba a été désigné lauréat 2022 de la catégorie « Média leadership » lors des Rebranding Africa Awards, pour sa contribution à la compréhension de la crise dans le Sahel.

Cette note souligne que Seidik Abba est distingué pour « sa brillante carrière » de journaliste et son « inestimable contribution » à la compréhension de la crise sécuritaire dans le Sahel et le Bassin du Lac Tchad, à travers ses différents ouvrages qui font référence, notamment « Mali-Sahel, notre Afghanistan à nous ? »

Tout en félicitant le journaliste, l’équipe du Rebranding Africa Forum précise que cette distinction sera remise lors de la cérémonie des Rebranding Africa Awards qui aura lieu le 21 octobre 2022. Elle se tiendra en marge de la 8e édition du Rebranding Africa Forum qui aura cette année les 20 et 21 octobre 2022 à Bruxelles (Belgique), avec pour thème : « Quelles stratégies d’attractivité pour les États africains ? »

« Média Leadership Award » est un trophée qui met en avant le formidable travail de la presse. Il récompense le média ou les hommes de médias qui s’illustrent pour son action en faveur du continent africain.

Le premier lauréat de ce prix en 2014 fut Constant Nemalé, Pdg de la télévision Africa24. Ce prix lui avait été attribué « pour avoir su imposer son média comme l’un des vecteurs de communication parmi les plus utiles au rayonnement du continent africain ».

En 2021, Hamadou Tidiane Sy, selon l’équipe du Rebranding Africa Forum, fut sacré lauréat pour « sa contribution dans la presse et le paysage médiatique africain inestimable ».

Seidik Abba est journaliste et écrivain, de nationalité nigérienne, ancien rédacteur en chef central à Jeune Afrique, ancien chef du bureau parisien de l’Agence Panapress et chroniqueur au Monde Afrique. Il décrypte régulièrement l’actualité africaine sur plusieurs chaînes (France 24, Rfi, Tv5 Monde, Bbc, etc.) concernant les crises dans le Sahel et le Bassin du Lac Tchad.

La Rédaction

Laisser un commentaire