Le fabuleux destin de Bouna Sarr

Le fabuleux destin de Bouna Sarr

Il lui aura fallu un déclic, le passage de milieu offensif à celui de latéral droit et beaucoup de claques pour que Bouna Sarr, transféré de l’OM au Bayern, exprime enfin au plus haut niveau son immense potentiel.

Contre un chèque de 10 millions d’euros, le récent vainqueur de la Ligue des Champions a misé sur le latéral droit afin de devenir la doublure de Benjamin Pavard. Malgré ses performances correctes à l’Olympique de Marseille, le joueur de 28 ans n’était pas attendu dans les rangs d’un cador européen.

Le 6 octobre 2020, au micro de la radio RMC, l’ancien Messin a dévoilé les coulisses de cette transaction, avec notamment un match amical déterminant entre l’OM et le Bayern (0-1) en juin 2020. «En fait, j’ai appris leur intérêt de la part de mon agent Patrick Mendy. Avant même que l’opération ne se réalise, c’était une fierté d’être dans le viseur de ce club», a-t-il reconnu. «On m’a dit qu’ils cherchaient un latéral droit de mon profil. Ils voulaient un joueur qui puisse attaquer, qui puisse leur apporter un plus offensivement. On a joué contre eux en amical. Et ça s’était plutôt bien passé pour moi, j’avais réussi à montrer des choses intéressantes. Leur coach avait apprécié ma performance, et par la suite il a dit qu’il me voulait. Après, leur directeur sportif a contacté mon agent qui s’est occupé de tout», a fait savoir Sarr.

Ayant signé un contrat de 4 ans, l’ex-Marseillais a été rassuré concernant son futur temps de jeu. Recruté dans un rôle de remplaçant pour faire souffler Pavard, le natif de Lyon a visiblement reçu quelques garanties. «On m’a expliqué qu’on ne me faisait pas venir ici pour rien, qu’on comptait sur moi. Le Bayern a un groupe assez restreint, plus qu’à l’OM ou d’autres clubs. Il y aura beaucoup de turnover, la plupart des joueurs ici jouent. Ce sera à moi de donner le maximum pour m’imposer», a-t-il terminé. Un sacré défi pour une opportunité incroyable.

La Rédaction

Laisser un commentaire