L’artiste malien Abdoulaye Konaté honoré à Dakar

L’artiste malien Abdoulaye Konaté honoré à Dakar

« Le maître », c’est le surnom qu’on lui donne. C’est aussi le nom de l’exposition à Dakar consacrée à l’un des plus grands artistes contemporains africains : le Malien Abdoulaye Konaté. Depuis plus de 40 ans, il utilise des morceaux de tissus, principalement le bazin, pour créer des paysages et des sculptures.

Mais son art n’est pas seulement décoratif. Il aborde à travers ses œuvres tous les thèmes qui agitent aujourd’hui l’Afrique, mais aussi le reste du monde.

Né en 1953 à Diré, au Mali, Abdoulaye Konaté est l’une des grandes figures des arts plastiques en Afrique. Il a été formé à l’Institut national des Beaux-Arts de Bamako, puis à l’Institut supérieur des Arts de La Havane, à Cuba. En 1996, il reçoit le Grand Prix de la Biennale de l’Art Africain Contemporain de Dakar.

Reconnue dans le monde entier, son approche contemporaine métissée, associe le modernisme occidental et la symbolique traditionnelle africaine.

Avec des toiles comme ‘’Gouttes rouges, sang du Sahel’’ et ‘’Non au fanatisme religieux’’, ce sont donc deux grandes directions qui se dégagent du travail du grand maître Abdoulaye Konaté. Une première, engagée, aborde différentes thématiques liées à la société contemporaine. Une deuxième, purement plastique et esthétique, se concentre sur les rapports entre les couleurs. Cette exposition est donc l’occasion de découvrir ou redécouvrir quelques œuvres de cet artiste qui est un monument de l’art contemporain, pas seulement africain.

« Le bleu, c’est comme un rêve, un rêve d’enfance où quand tu regardes le paysage tu as l’impression que tout est ciel et comme c’est des zones où il n’y a pas d’électricité, le désert, on a la lune, le clair de lune, on a l’impression que c’est un nouveau monde. C’est très beau la lune. Ce sont des souvenirs d’enfance qui te restent beaucoup », explique l’artiste.

La Rédaction

Laisser un commentaire