La cheffe Najat Kaanache exporte sa cuisine en Espagne

La cheffe Najat Kaanache exporte sa cuisine en Espagne

La cheffe marocaine vient d’annoncer l’ouverture de Ziryab, son premier restaurant en Espagne, plus précisément à Séville. Elle donnera également des cours de cuisine andalouse à l’École supérieure d’hôtellerie de Séville.

Après avoir ouvert son septième restaurant à Rabat, Najat a annoncé l’ouverture, d’un autre à Séville, son premier en Espagne. Il sera situé au premier étage de la Taberna del Alabardero à Séville. « Il s’appellera Ziryab (poète, gastronome, musicien et chanteur musulman du IXᵉ siècle…) et servira bien sûr de la cuisine andalouse », a-t-elle déclaré.

La Basco-marocaine ne se considère pas comme une « femme d’affaires ». « Je suis chef. La cuisine est ma façon d’interagir avec le monde. Le métier de gérant de restos est arrivé comme ça et je l’accepte. Et je dois dire que j’aime créer des espaces différents », explique Najat.

« Je cuisine marocain, mais pas le tajine ni le couscous. Je me suis installée au Maroc parce que j’ai trouvé la paix ici. Je me sens libre. Pour mes clients, je suis Marocaine. Par contre, pour les Marocains, je suis une étrangère. Au final, je viens de nulle part », nuance-t-elle.

« Nous avons traversé une période difficile ces dernières années. De nombreux magasins et entreprises n’ont pas survécu, et beaucoup d’autres ont dû se reconvertir », déplore la cheffe, évoquant les effets pervers de la crise sanitaire. Pour Najat, « il faut respecter l’agriculteur, le pêcheur, le boulanger… Mais il ne faut pas oublier les ouvriers qui s’échinent toute la journée pour 30 euros. Quand on prend du plaisir à manger une bonne tomate, il est important de savoir ce qui se cache derrière… », détaille-t-elle.

Née de parents marocains, Najat a grandi à Saint-Sébastien. Après une formation dans les meilleures cuisines du monde, elle s’installe en 2016 dans la Médina de Fès où elle ouvre Nur, son premier restaurant, classé Meilleur restaurant d’Afrique et Meilleur restaurant marocain du Monde.

La Rédaction

Laisser un commentaire