Khaya Maloney investit dans la culture du houblon

Khaya Maloney investit dans la culture du houblon

La culture du houblon, une plante utilisée dans la fabrication de la bière, est aussi confrontée aux effets du changement climatique. Khaya Maloney, entrepreneur et ingénieur en informatique, entend venir à bout de celte menace grâce à l’agriculture hydroponique.

Située en plein cœur de la ville de Johannesburg en Afrique du Sud, l’entreprise agricole Afrileap se spécialise dans la culture hydroponique de houblon sur les toits. Pour assurer la température et les conditions idéales de développement, l’entreprise dispose de lampes de culture et d’un réservoir de 5 000 litres pour l’alimentation en eau. Un système dit de ‘’seaux hollandais’’, apportant plus de nutriments, est utilisé comme terreau. Les nutriments pénètrent directement dans la racine de la plante.

C’est en 2016 que Khaya Maloney, ingénieur en informatique, a eu l’idée de cultiver du houblon sur un toit, après avoir regardé une émission sur des agro-entrepreneurs promouvant cette technique.

« J’ai trouvé cela intéressant : ils utilisaient la culture hydroponique et déplaçaient la terre jusqu’au sommet de l’immeuble, pour cultiver des produits destinés au centre-ville et approvisionner les restaurants et les supermarchés en produits frais. J’ai fait des recherches et j’ai découvert qu’il existait une initiative de ce type, une initiative d’agriculture urbaine. Elle n’avait pas encore commencé, mais c’était la première du genre en Afrique du Sud. Ils prévoyaient d’installer 100 jardins sur les toits des immeubles du centre-ville de Johannesburg », se souvient-il.

En Afrique du Sud, le houblon pousse particulièrement dans la partie Sud de la ville du Cap. Bien que le climat de la région soit propice à la production de houblon, le réchauffement climatique constitue une menace sérieuse. C’est pour relever les défis créés par ces changements que, Khaya Maloney a lancé Afrileap. Le houblon est une plante très délicate qui nécessite beaucoup d’investissements dans la recherche et les techniques de culture. Il a besoin d’environ 16 heures d’ensoleillement par jour. Une baisse ou une augmentation de la température peut en altérer le développement.

Dans le pays, la South African Breweries (SAB), possède pratiquement toutes les houblonnières. Cet ingrédient très prisé est utilisé dans l’industrie brassicole avec d’autres plantes comme le malt ou l’orge. A ce jour, la serre d’Afrileap, d’une surface de 300 m² et équipée de 550 emplacements pour les plantes, a déjà fourni deux récoltes. Khaya Maloney espère se positionner dans cette industrie et devenir l’un des plus grands fournisseurs de houblons des brasseurs, en particulier ceux artisanaux.

La Rédaction

Laisser un commentaire