Houria Niati, la doyenne de son art

Houria Niati, la doyenne de son art

Houria Niati, née en 1948 à Khemis Miliana, Algérie est une artiste contemporaine algérienne vivant à Londres. Utilisant les techniques mixtes, Niati critique au travers de ses installations les représentations occidentales des cultures et des peuples non occidentaux.

Biographie

Houria Niati a grandi en Algérie. À l’âge de douze ans, elle lutte contre le colonialisme français en réalisant un graffiti anti-colonial qui lui vaut la prison. Ses expériences avec l’occupation française et de la révolution du peuple algérien ont beaucoup influencé son art.

Elle s’installe à Londres à la fin des années 1970 et y observe l’Art occidental qui dépeint le peuple algérien, en particulier les femmes, de manière romancée et exotique. Ce constat influence ses propres représentations de la culture post-coloniale, des nations et des peuples. Elle suit des cours au Camden Arts Centre et au Croydon College of Art.

Expositions

  • 1983: Five Black Women (Cinq femmes noires), Africa Centre, London (en).
  • 1990: No to the Torture (Non à la Torture), exposé pour la première fois au Cartwright Hall (en).
  • 1991: Bringing Water from the Fountain (Apporter l’Eau de la Fontaine), exposé pour la première fois au Harris Museum (en).
  • 2013: Houria Niati: Identity Search (Houria Niati : Recherche d’Identité), Conway Hall Ethical Society, Londres, Royaume-Uni

Bibliographie

Niati Houria (1999). “Diverse Bodies of Experiences”. In Lloyd, Fran (ed). Contemporary Arab Women’s Art: Dialogues of the Present. WAL Women’s Art Library.

La Rédaction

Laisser un commentaire