Hommage au cinéaste Hassen Akrout

Hommage au cinéaste Hassen Akrout

Retour sur le parcours du cinéaste et homme de culture Hassen Akrout, décédé ce lundi 7 février 2022

Le Cinéaste et homme de culture Hassen Akrout est décédé, ce lundi 7 février 2022, à l’âge de 88 ans dans son domicile à la Marsa, en banlieue de Tunis. Dans un post sur le réseau social, sa famille a annoncé, hier, que l’enterrement aura lieu ce mardi à 13h00 au cimetière de Gammarth.

Dans un faire-part publié, lundi, le ministère des Affaires Culturelles a adressé ses sincères condoléances aux professionnels de la scène culturelle et artistique et à la famille du défunt. Elle a regretté la perte de ce pionnier de la Tunisie moderne ayant contribué à la mise en place du secteur culturel national dans les années 60, dans un pays fraîchement indépendant.

Le défunt est natif de l’île de Kerkennah, près de Sfax, qui avait suivi des études académiques de Sociologie. Cet homme de culture était aussi un syndicaliste et un destourien largement engagé dans l’édification d’une Tunisie indépendante.

Il avait occupé plusieurs postes de responsabilité dans des institutions et manifestations culturelles et artistiques. Il était à la tête de l’Etablissement de la radio et télévision tunisienne en tant que directeur de la Programmation et également des Relations extérieures à la Télévision.

De 1979 à 1986, il avait dirigé la Société anonyme tunisienne de production et d’expansion cinématographique (SATPEC), un organisme public, liquidé en 1992, qui avait pour mission la production et la distribution des films. Lors de son mandat à la Satpec, Hassen Akrout avait activement œuvré à la restitution des archives filmiques en France.

Il avait également dirigé les Journées Cinématographiques de Carthage (JCC), durant plusieurs sessions, et le Festival international du film amateur de Kelibia (FIFAK) au Cap bon.

Outre le secteur culturel et artistique, le défunt avait occupé le poste de Commissaire général à la Pêche, au ministère de l’Agriculture, ce qui lui avait ensuite valu d’être nommé à la tête de la Délégation représentant la Tunisie auprès de l’Organisation des nations unies pour l’Alimentation et l’agriculture (FAO). Selon plusieurs témoignages publiés sur internet, Hassan Akrout est considéré parmi les hommes de culture assez distingués et l’un des cinéastes aux initiatives novatrices de son époque. Il avait introduit dans les laboratoires tunisiens de nouvelles techniques en usage dans les grandes compagnies de production du cinéma mondial dont la Technicolor qui constitue une série de procédés cinématographiques en couleur.

Tout au long de sa carrière dans le secteur culturel, feu Akrout avait activement œuvré à la promotion du partenariat dans le secteur cinématographique entre la Tunisie et plusieurs autres pays.

La Rédaction

Laisser un commentaire