Fatima-Zohra Hakam valorise le cacao ghanéen aux Etats-Unis

Fatima-Zohra Hakam valorise le cacao ghanéen aux Etats-Unis

Bien que l’Afrique de l’Ouest représente 70% de la production mondiale de cacao, seuls 4% des bénéfices reviennent aux producteurs. Fatima-Zohra Hakam, entrepreneure marocaine basée en Floride, a lancé la marque de chocolat Zora, avec pour ambition de promouvoir un commerce équitable.

Aux Etats-Unis, la marque de chocolat Zora valorise les fèves de cacao produites au Ghana. Décrites comme étant véganes, sans gluten, sans soja et sans ajout de conservateurs, les barres proposées par l’usine de fabrication basée en Floride contiennent 72% de chocolat noir. Parmi ses arômes, cerise-pécan, gingembre-pécan et fleur de sel. Sa stratégie de vente repose sur le ‘’Bean To Bar’’, c’est-à-dire les consommateurs sont directement connectés à la source de leur chocolat, en toute transparence. Ceci traduit un lien avec l’Afrique de l’Ouest et ses agriculteurs dont la matière première est indispensable dans la fabrication du chocolat.

Sur Média24, Fatima-Zohra Hakam (photo), la fondatrice, confie qu’elle a bénéficié d’un encadrement auprès de l’ONG Fine Cacao and Chocolate Institute, spécialisée dans la promotion du cacao et de ses dérivés. Grâce à un financement de 10 000 dollars collecté sur la plateforme d’investissement I Fund Women en mai 2021, elle a pu officiellement lancer la marque Zora. Fin 2021, elle a annoncé sa première campagne de commercialisation, avec plus de 400 barres de chocolat précommandées. Son objectif est de faciliter la mise en place d’un commerce durable et équitable pour l’ensemble de la chaîne de valeur du cacao, en particulier auprès des producteurs.

Bien que l’Afrique de l’Ouest représente environ 70% de la production mondiale du cacao et que le marché du cacao est estimé à plus de 100 milliards de dollars, seulement 2% du bénéfice net est attribué aux producteurs. A travers Zora, la jeune entrepreneure veut soutenir ces petits producteurs, notamment en éliminant les intermédiaires, ce qui permettra d’augmenter leurs revenus et de vivre de leur activité. Elle travaille aussi avec l’ONG Cocoa360 basée au Ghana, où une part de bénéfices de chaque tablette vendue est reversée pour soutenir l’éducation des filles de l’école Tarkwa Breman Girl’s School fondée par l’ONG.

Fatima-Zohra Hakam ambitionne désormais de délocaliser le processus de production et de commercialisation des produits Zora en Afrique. Sa sélection parmi les finalistes de WIA-54 (Women in Africa) en janvier, un programme panafricain de soutien aux femmes entrepreneures à haut potentiel, lui permettra de bénéficier de l’accompagnement et du mentorat nécessaires à l’implantation de son entreprise sur le continent.

La Rédaction

Laisser un commentaire