Eddy Munyaneza, le prodige Burundais

Eddy Munyaneza, le prodige Burundais

Eddy Munyaneza, né le 24 octobre 1981, est un cinéaste Burundais. Considéré comme l’un des cinéastes les plus prometteurs du Burundi, Munyaneza est remarquable en tant que réalisateur des documentaires acclamés par Le troisième vide et Lendemains incertains.  En dehors de la réalisation de films, il est également écrivain, producteur et éditeur.

Vie personnelle

Il est né le 24 octobre 1981 dans un petit village plus proche de la ville de Gitega au Burundi. Il a terminé ses études en 2002. Plus tard, il a terminé sa maîtrise en cinéma à Saint Louis au Sénégal.

Carrière

En 2004, il a eu l’opportunité de travailler avec une société appelée «Menya Média» où il a formé la production audiovisuelle. En 2009, il participe en tant que machiniste au court métrage Na Wewe, réalisé par Ivan Goldschmidt. Le film a ensuite été nominé aux Oscars en 2011.

En 2010, il sort son premier long métrage documentaire Histoire d’une haine manquée. Le documentaire raconte comment ses frères et sœurs tutsis et lui-même ont été sauvés par leurs voisins hutus pendant le génocide burundais en 1993. Le film a remporté plusieurs prix au Festival International du Cinéma et de l’Audiovisuel du Burundi (FESTICAB). La même année, il a reçu le Prix Spécial des Droits de l’Homme au Festival Panafricain du Cinéma et de la Télévision de Ouagadougou (FESPACO). Pendant ce temps, il a été honoré d’un Certificat de mérite du président du Burundi, Pierre Nkurunziza, à Kirundo. Cependant, il a critiqué le président Nkurunziza pour sa candidature controversée à un troisième mandat.

En 2016, il sort un deuxième film documentaire, Le troisième vide. Il a inclus des enregistrements des violents troubles de la crise de deux ans du gouvernement de Nkurunziza où entre 500 et 2 000 personnes ont été torturées et tuées et 400 000 ont été exilés. Après la sortie du film, il a reçu des appels anonymes avec des menaces de mort. Il a donc fui le pays fin 2016 et s’est séparé de sa femme et de ses trois enfants. Cependant, il est retourné au Burundi en juillet 2016 et en avril 2017 pour obtenir des images supplémentaires pour Le troisième vide. Plus tard dans l’année, le film a reçu le prix du meilleur documentaire au prix annuel Guido Huysmans Young African Film Makers Award (YAFMA).

En 2018, il a réalisé le documentaire Lendemains incertains qui traite d’histoires brutales de Burundais restés ou ont fui le pays pendant la crise politique de juin 2015. Le film a eu sa première en première à Bruxelles, en Belgique, au célèbre Palace Cinema. Il a reçu des critiques positives de la part de la critique et a été projeté dans plusieurs festivals internationaux de cinéma, notamment le Festival de Cine Africano (FCAT) en Espagne et Afrika Filmfestival en Belgique. Le film a été projeté au Festival international du film et au Forum sur les droits de l’homme à Genève. Le film a remporté plus tard le prix du meilleur documentaire à l’African Movie Academy Award 2018.

La Rédaction

Laisser un commentaire