Comment Dorcas Lukwesa mixe culture de légumes et élevage de poissons

Comment Dorcas Lukwesa mixe culture de légumes et élevage de poissons

Connue sous le nom d’aquaponie, cette technique agricole moderne permet une production simultanée de plantes et de poissons. La Zambienne Dorcas Lukwesa espère que cette alternative à l’agriculture conventionnelle sera adoptée par les exploitants agricoles contre le réchauffement climatique.

Mobile Aquaponics, entreprise agricole en Zambie, propose des systèmes pour la production de poissons ainsi que de légumes comme les oignons, le piment, la laitue et autres. L’aquaponie, sa technique phare combine élevage et agriculture dans un écosystème circulaire qui utilise les cycles bactériens naturels pour convertir les déjections de poissons en nutriments pour les plantes. Ce dispositif à compartiments contient un réservoir pour les bêtes, et un espace pour la culture des légumes, avec de l’eau constamment recyclée.

Dorcas Lukwesa, la conceptrice, a expliqué sur Forbes que l’idée d’un tel projet est née de sa mise en relation avec la CAMFED, une ONG visant à éradiquer la pauvreté en Afrique par l’éducation des filles et l’autonomisation des femmes. Grâce à ce réseau, elle a pu étudier à EARTH, une université au Costa Rica axée sur l’agriculture durable. Elle en a profité pour acquérir des compétences en aquaponie.

Dans un pays ou la majorité de la production agricole dépend de la pluie, il était devenu impératif de trouver une alternative qui puisse prospérer dans le contexte du changement climatique, afin de garantir la sécurité alimentaire. L’objectif est donc d’apporter une réponse alimentaire viable en cas de crise climatique, et de réduire la pauvreté en Zambie.

L’initiative est une aubaine pour les agriculteurs confrontés aux effets néfastes du changement climatique, leurs cultures dépendant grandement des conditions météorologiques. Elle va également permettre de former des jeunes femmes à l’élevage local de poissons et la culture de légumes frais, en utilisant des ressources locales.

« Mon projet est de reproduire ce système dans ma communauté rurale en Zambie afin d’améliorer la durabilité de la production alimentaire et de la nutrition dans les communautés marginalisées », a-t-elle expliqué.

Encore en phase de démonstration, Mobile Aquaponics espère offrir une formation en agrobusiness à plus de 2 000 agriculteurs au cours des 5 prochaines années. Dorcas Lukweza veut créer de nouvelles opportunités d’emploi pour les femmes et les jeunes afin de permettre aux familles pauvres de générer des revenus supplémentaires

La Rédaction

Laisser un commentaire