Athlétisme : la Kényane Agnès Tirop arrachée à la vie

Athlétisme : la Kényane Agnès Tirop arrachée à la vie

Âgée de 25 ans, Agnes Tirop, qui a représenté le Kenya sur 5 000 m aux derniers Jeux olympiques à Tokyo (Japon), a été retrouvée morte dans sa maison d’Iten, dans le comté d’Elgeyo Marakwet, ce mercredi 13 octobre 2021. Selon les premiers éléments de l’enquête, l’athlète a reçu des coups de couteau dans l’abdomen.

Cela survient quelques jours seulement après qu’un autre athlète international Hosea Macharinyang a été retrouvé mort dans sa maison du comté de West Pokot. La Fédération kényane est bouleversée après avoir appris la disparition tragique d’Agnes Tirop, médaillée de bronze du 10 000 m aux Mondiaux de 2017 et 2019. L’athlète de 25 ans, a été retrouvée morte dans sa maison à Iten. Elle aurait été poignardée par son mari. « Nous travaillons toujours pour découvrir plus de détails concernant sa disparition. Le Kenya a perdu un joyau qui était l’un des géants de l’athlétisme à l’ascension la plus rapide sur la scène internationale, grâce à ses performances accrocheuses sur la piste. Nous prions pour que Dieu accorde de la force à la famille et aux amis en cette période difficile. Nous continuons de travailler pour élucider les circonstances de sa mort », a déclaré la Fédération kényane.

Le Président du Kenya Uhuru Kenyatta a également rendu hommage à la championne, Agnes Tirop. « Il est troublant, extrêmement malheureux et triste de perdre une athlète si prometteuse et si jeune qui, à 25 ans, avait déjà apporté de la gloire à notre pays par ses exploits sur la piste. Sa mort est d’autant plus difficile à encaisser qu’Agnes, héroïne du Kenya, a été victime d’un acte criminel lâche et égoïste », a regretté Uhuru Kenyatta.

Agnes Tirop a fait sa percée dans la carrière d’athlétisme après une performance dominante en cross-country où elle a remporté une médaille d’argent aux Championnats d’Afrique de cross-country, en 2012, avant de remporter également une médaille d’argent, l’année suivante, aux Championnats du monde de cross-country. En 2014, elle obtient une médaille d’or lorsqu’elle a remporté les championnats d’Afrique de cross-country organisés en Ouganda.

Un an plus tard, elle est passée au niveau senior où elle a remporté une médaille d’or aux championnats du monde de cross-country à Guiyang, en Chine. Elle a également remporté deux médailles de bronze consécutives au 10 000 m aux Championnats du monde 2017 à Londres, Royaume-Uni et 2019 à Doha, Qatar. La semaine dernière, elle a établi un nouveau record, chronométrant 30 minutes 20 secondes au semi-marathon de Valence.

La Rédaction

Laisser un commentaire