Angel Michael : l’humoriste atypique dans la sensibilisation des masses

Angel Michael : l’humoriste atypique dans la sensibilisation des masses

Le 27 octobre 2019, plus de 300 personnes se sont réunies au Pepper Fish Bar and Restaurant pour un spectacle comique sur le thème de la sécurité routière. L’émission a vu les humoristes libériens proposer différentes blagues visant à faire rire le public. Ange Michel et son équipe a saisi cette opportunité pour sensibiliser le public sur les enjeux de la sécurité routière.

En plus des performances surprises d’autres comédiens, le spectacle a également attiré un certain nombre de célébrités locales dans le public, notamment la femme d’affaires et politicienne Telia Urey et l’attaquant du Watanga FC James Konuwa. Comme l’événement se déroulait la nuit dans un environnement de club, l’accent a été mis sur les dangers de la conduite en état d’ivresse. En fait, Angel Michael a commencé son set en demandant un moment de silence pour le regretté artiste libérien Quincy B, qui est mort tragiquement dans un accident de conduite en état d’ivresse en 2017, au retour d’un karaoké populaire.

Il s’est ensuite lancé dans le spectacle en disant au public : “Assurez-vous que votre voiture soit toujours équipée d’une ceinture de sécurité ; si vous en avez une, appelez votre petit ami pour qu’il vous apporte un élastique pour que vous puissiez l’attacher autour de vous”. L’émission a eu lieu alors que la police nationale du Liberia a annoncé que 40 décès ont eu lieu en 2019 jusqu’à présent à la suite d’accidents sur l’autoroute Monrovia-Gbarnga. Il y a également eu 300 blessés.

Les véhicules défectueux (avec des pneus, des freins et des feux défectueux), en particulier les taxis commerciaux et les véhicules lourds, le manque de port du casque par les motocyclistes, la vitesse excessive et le manque de connaissance des règles de sécurité routière (par exemple pour traverser la rue) sont des facteurs majeurs dans les accidents de la route mortels au Libéria. Les accidents de la route sont fréquents au Libéria. En 2018, l’Organisation mondiale de la santé a classé le Libéria comme ayant le pire bilan de sécurité au monde, avec un nombre de décès estimé à 35,9 pour 100 000 personnes. Alphanso Bindah, le chef de la circulation de
la police nationale du Libéria, a déclaré à l’audience que chacun a la responsabilité d’assurer la sécurité routière, étant donné qu’il y a de nombreux éléments, notamment l’ingénierie, l’application de la loi et l’éducation.

“Nous avons décidé d’amener cette sécurité routière dans les différentes communautés parce que… ce sont des gens qui utilisent la route”, a-t-il dit, expliquant la raison pour laquelle la police soutient les moyens non conventionnels de sensibilisation à la sécurité routière. L’événement a été soutenu par la coopération allemande, Deutsche Gesellschaft für Zusammenarbeit (GIZ). Yana Tumakova, de la GIZ, a souligné l’importance de porter un tel sujet à la connaissance du grand public : “Nous avons tellement de gens qui meurent dans la rue au Libéria et ce n’est pas drôle”, a déclaré Yana Tumakova. Cependant, elle a noté que l’humour était un moyen de promouvoir de nombreux principes de sécurité routière.

Laisser un commentaire