Aïcha Elhadj Macky, fruit de l’arbre africain des cinéastes

Aïcha Elhadj Macky, fruit de l’arbre africain des cinéastes

Aïcha Elhadj Macky, née le 8 janvier 1982, est une cinéaste nigérienne et sociologue. Elle est la plus notable en tant que directrice du documentaire acclamé par la critique The Fruitless Tree.

Vie personnelle

Elle est née le 8 janvier 1982. À l’âge de cinq ans, sa mère est décédée après l’accouchement. Elle a obtenu un Master I en Audiovisuel et Documentaire Créatif à l’Institut de Formation aux Techniques de l’Information et de la Communication (Institut de Formation aux Technologies de l’Information et de la Communication: IFTIC) au Niger et a ensuite complété un Master II en Sociologie et cinéma documentaire à l’Université Gaston Berger du Sénégal en 2013.

Carrière

En 2011, Aïcha Elhadj Macky fait son premier court métrage Moi et ma maigreur qui portait sur la perception du corps mince des habitants nigériens. Avec le succès du premier court métrage, elle a réalisé le deuxième court métrage Savoir faire le lit, qui pose des questions sur les conflits entre mères et filles au Niger en matière d’éducation sexuelle. En 2016, elle a produit son premier long métrage L’Arbre sans fruit qui se concentrait sur la lutte d’une femme infertile, une adaptation de sa vraie vie. Le film a été salué par la critique et a remporté plus de 50 prix dans les festivals du monde entier. Il a ensuite été préacheté par la chaîne japonaise NHK. En juin 2016, le film a remporté le prix du documentaire aux Africa Movie Academy Awards (AMAA).

Outre la réalisation de films, elle est également enseignante en cinéma mobile. Elle guide les jeunes pour améliorer la qualité des courts métrages sur les conflits réels dans les pays frontaliers tels que le Nigeria, la Libye, le Cameroun, le Burkina Faso et le Mali. Elle a remporté un prix de l’Initiative des Alumni of Young African Leaders (YALI), qui est un programme américain initié par l’ancien président Barack Obama. Plus tard, elle a reçu le titre d’Ordre des Arts et des Lettres du ministre de la Culture de la République française pour son dévouement au bien-être du peuple nigérien et au cinéma.

Aïcha Elhadj Macky a été promu Chevalier des Palmes Académiques de la République du Niger puis Chevalier des Arts. Elle a également travaillé en tant qu’ambassadrice désignée du centre d’incubation Oasis Niger, responsable de l’autonomisation des femmes et des filles. Parallèlement, elle est membre du Comité international du patrimoine cinématographique africain (CPCA).

La Rédaction

Laisser un commentaire