42 ans et cinq enfants plus tard, Edna Kiplagat toujours au top

42 ans et cinq enfants plus tard, Edna Kiplagat toujours au top

La Kényane Peres Chepchirchir a remporté le marathon de Boston ce lundi 18 avril. Mais celle qui a surtout retenu l’attention est sa compatriote, Edna Kiplagat, mère de cinq gosses, qui continue de briller sur les routes à 42 ans.

Le marathon de Boston nous fait toujours découvrir de belles histoires. C’est à Boston, pour la première fois qu’une femme a couru les 42 km. C’était un 19 avril 1967 avec une certaine Kathrine Switzer. Pour la 126e édition, courue ce lundi 18 avril, on retiendra surtout l’exploit d’Edna Kiplagat.

Elle était en effet la sensation de cette édition. La Kényane de 42 ans a fini au pied du podium avec un chrono de 2h21mn40. Elle signe le meilleur temps de l’histoire pour une femme de plus de 40 ans.  A son âge, aucune athlète n’a réalisé une telle performance. Et pourtant, Edna Kiplagat est mère de cinq ans. Ce qui ne l’empêche pas d’être au top.

Son secret ? « C’est grâce à ma discipline que je suis encore à ce niveau aujourd’hui, renseigne Kiplagat. Ce n’est pas facile, car je m’entraîne deux fois par jour tous les jours et après l’entraînement je m’occupe de tout à la maison. Je prends soin de ma famille. C’est ma priorité là pour eux et de remplir au mieux mon rôle de maman. Mais j’arrive à tout gérer : ma famille, l’entraînement et surtout la récupération. »

Sa performance n’est pas anodine quand on connait l’intensité du marathon de Boston. Ce que reconnait même la championne et actuelle reine des 42,195 km, sa compatriote Peres Chepchirchir. « Boston c’est Boston. C’est un parcours difficile », a-t-elle lancé après sa victoire.

Double championne du monde en 2011 et 2013, Edna Kiplagat a brillé sur les plus grands marathons : Londres, Los Angeles, New York … Elle a tout gagné. Seule une médaille olympique manque à son riche palmarès. Et la vainqueur du marathon de Boston de 2017 n’a pas encore fini d’écrire son histoire sur les routes.

La Rédaction

Laisser un commentaire