Le jour où Koffi Olomidé versera ses larmes

Le jour où Koffi Olomidé versera ses larmes

La légende de la Rumba congolaise Koffi Olomidé a qualifié de « concert de sa vie » son show prévu le 13 février 2021 à Paris La Défense Arena.

« Je verserai des larmes ce jour-là en les revoyant. Ils me manquent terriblement » a-t-il confié dans l’émission musicale.

Le Grand Mopao comme il est surnommé fait ainsi allusion à ses fans qu’il n’a pas revu depuis plusieurs années à cause du fait qu’il n’a pas pu se produire sur les grandes scènes européennes.

Il a été victime, à l’instar d’autres artistes de la RDC, comme Fally Ipupa, le regretté Papa Wemba, Werrason, JB Mpiana , d’un mouvement de boycott et de menace de ces concerts menée par un groupes d’opposants congolais vivant en Europe appelés « Combattants ».

Retrouvailles avec son public d’Europe

Ces derniers se sont opposés à toutes prestations d’artistes de leur pays d’origine, estimant qu’ils ne pouvaient se produire tant que la RDC vit la mauvaise gouvernance, des crises politiques, des conflits armés qui entrainent des morts.

Les Combattants reprochent aussi à certains de ces artistes leur « proximité » avec des politiciens, comme l’ancien président Joseph Kabila et ses proches et pour d’autres avoir chanté leur nom dans leurs compositions.

En février 2020, Fally Ipupa un autre célèbre musicien de la RDC a bravé les menaces, en organisant son concert à guichet fermé. Malgré les échauffourées, l’évènement est considéré comme un grand succès.

Se référant au succès de concert de Fally Ipupa, Koffi Olomidé a expliqué à C’est le moment qu’il n’y aura pas de problème pour son concert de l’année prochaine dans la capitale française.

La star congolaise parle d’injustice et fait remarquer que « dans les fêtes, dans les boites de nuit, nos musiques sont jouées. Pourquoi quand il s’agit de faire de concerts en live, ça pose problème ? ».

« Les raisons qui ont poussé nos frères à agir comme ça n’existent plus. A moins que ce ne soit de la mauvaise foi », ajoute l’artiste.

Koffi Olomidé se demande en quoi est-ce que les musiciens sont coupables de ce qui se passe en RDC. « Ce ne sont pas nous qui avons créé cette situation. Qu’on s’en prenne aux politiciens. Les politiciens qui abiment notre pays sont là. Ils voyagent, ils vont et viennent. Les compatriotes devraient s’en prendre à eux », a-t-il déclaré.

Il rassure ses fans que les dispositions prises pour faire de son concert un succès. « Le concert comme celui de Fally se tiendra tranquillement du début jusqu’à la fin », affirme Koffi Olomide.

Laisser un commentaire